Assemblée générale de l’AAMA 2020

Enfin !

Oui enfin !

L’assemblée générale de notre association s’est tenue. Rappelons-nous. Elle devait se dérouler le 28 mars 2020. Mais la pandémie devenant de plus en plus présente, nous avons été obligé de reporter ce grand rendez-vous juste après la dernière réunion du Bureau de mars.

Avec beaucoup de réserves et d’inquiétudes, le Bureau de mai, en mode virtuel, décida de la fixer au 26 septembre. Les choses s’arrangeant pendant l’été, les convocations furent envoyées en août. Au cours du mois de septembre, le Bureau était à l’écoute de l’évolution des restrictions sanitaires. Et ouf ! L’assemblée a eu lieu !

 

Donc ce 26 septembre à 9h, les membres du Bureau et quelques autres étaient à pied d’œuvre au Musée, prêts à accueillir nos membres. Les faisant accéder par la sortie actuelle avant l’heure d’ouverture officielle (avec l’accord du Musée), nous avons eu le soulagement de voir plus de 50 adhérents pour cette journée.

 

 

Alain Rolland, Pierre Brémard et Yu Zhang

 

 

Notre président Alain Rolland et le rédacteur en chef de Pégase, Pierre Brémard, ont souhaité la bienvenue à Yu Zhang, directrice de la communication et du numérique du Musée de l’Air, qui représentait le Musée pour notre assemblée.

 

 

 

 

 

Comme l’an dernier notre vice-président Frédéric Buczko fit patienter l’assistance et assura les transitions tout au long de cette matinée.

 

 

 

Respectant le planning établi depuis plusieurs mois, notre président ouvre la séance. Il remercie les membres présents malgré le changement de date et les contraintes liées à la situation sanitaire.

 

Alain Rolland décrit les difficultés de cette année 2020, notamment pour les manifestations, au Musée ou ailleurs, dont la plupart ont été annulées. Il souligne cependant que les décisions d’investissements importants pour l’avenir du Musée sont confirmées. Par ailleurs il rappelle que notre association a pu prendre possession de ses nouveaux bureaux en juin dernier.

 

 

 

 

 

 

Il poursuit en évoquant le souvenir de deux membres disparus, Alfred Wlodarczyk et Jean-Paul Reynaud. Pour leur rendre hommage nous avons privilégié les applaudissements à la minute de silence. Emouvant !

 

 

 

 

Notre président cède la place à Yu Zhang pour le Musée.

Après avoir remercié l’AAMA pour son soutien, elle indique que la communication du Musée depuis deux ans est en forte augmentation, dans tous les domaines médiatiques. Nous ne pouvons qu’acquiescer ce fait.

 

 

En phase avec la réouverture de la Grande Galerie, les résultats ne se sont pas fait attendre. L’augmentation sensible des visiteurs, même lors du premier trimestre 2020 malgré la fin de la gratuité, qui a hélas, a brutalement cessé avec la COVID.

Elle souligne que les équipes du Musée ne sont pas restées inactives pendant le confinement, communiquant fortement sur les réseaux sociaux afin de garder le contact avec le public, et préparant la programmation des événements futurs.

La directrice de la communication remercie l’AAMA pour les différentes aides financières apportées dans le cadre du mécénat signé en 2017. Elle ajoute que la restauration de la nacelle du dirigeable La France n’aurait pas été possible sans notre apport. Elle continue en continuant sur les autres financements de l’AAMA, comme la réplique de l’hélice type Roland Garros.

Interrogée sur la pérennité du projet de l’accès au public de l’A380, suite aux difficultés financières d’Airbus, elle assure que le projet est maintenu et que le Musée étudie avec le GIFAS et ADP un emplacement fixe et définitif. Répondant à une autre question sur la place du domaine spatial au Musée de l’Air, Mme Yu Zhang rappelle que le Musée fêta le 50e anniversaire du premier Homme sur la Lune en juillet 2019 et annonce qu’en 2021, lorsque le spationaute Thomas Pesquet s’envolera une nouvelle fois pour la station spatiale ISS, le Musée créera un événement. Elle a été chaudement applaudie après ces informations.

 

Reprenant le cours de l’assemblée, notre secrétaire général Charles Lokbani lance l’élection au Conseil d’administration. En plus des six membres se représentant : Pascal Brugier ; Sylvain Champonnois ; Pierre Gain ; Charles Lokbani ; Jean-François Louis et Jean-Pierre Tron (seul Dominique Duval ne souhaite pas renouveler son mandat), deux nouveaux candidats se présentent : François-Xavier Andréys et Bertrand Dévé.

Le premier ne pouvant être parmi nous, sa présentation est effectuée par son ami Michel Bertin (secrétaire adjoint).

 

Bertrand Dévé se présente. Fils de Max Dévé, qui fit le raid Paris-Nouméa en mars 1932 à bord du Couzinet 33 Biarritz. Avec l’appui de Pierre Brémard, des rencontres avec le Musée ont eu lieu, pouvant en résulter un évènement pour la célébration du 90e anniversaire de ce vol.

Le nombre de places disponibles étant suffisant, ils seront tous élus pour trois ans. Bravo !

 

 

 

Pierre Gain, en tant que secrétaire administratif fait l’état de nos effectifs. Ils ne sont pas extraordinaires, Nous avions au 31 décembre 2019, 465 adhérents (plus de 500 un an avant).  L’âge de nos membres n’en ait pas étranger, car bon nombre ont plus de 80 ans.

Cette diminution est préoccupante et la baisse est très importante depuis le début des années 2000. De plus la situation sanitaire n’est pas favorable à court terme. Nous avons eu tout de même 27 nouvelles inscriptions sur l’exercice 2019.

 

Notre Ami poursuit avec la casquette de trésorier montrant le compte de résultat 2019, le bilan 2019 et le prévisionnel 2020, qui sera certainement tenu. Les tableaux valident la bonne tenue des comptes de l’AAMA.

 

En complément du rapport financier, notre président Alain Rolland rappelle l’ensemble des actions récentes de mécénat de l’AAMA vers le Musée de l’Air : fond documentaire ; Carrefour de l’Air 2018 et celui de 2019 ; restauration du La France ; le livre des 100 ans du Musée de l’Air ; support et vitrine de l’aile du SPAD ; les maquettes tactiles ; la réplique de l’hélice type Roland Garros et la vitrine de protection de l’hélice du La France. Ce sont des raisons d’être de notre association.

 

 

 

Prenant la place au pupitre, notre coordinateur des accompagnateurs-guides (selon la nouvelle dénomination) Pierre Brémard explique le travail de ce groupe, très important, tout au long de l’année 2019, en donnant les chiffres dévoilés lors de la réunion des animateurs de janvier 2020. Il ajoute que leur mission a été stoppée net en mars dernier. Il précise que deux membres ont acquis leur qualification, Jean-Pierre Cornand et Xavier Truchet. La fréquentation 2020 sera probablement encore plus affectée et la baisse des visites pose à terme un problème quant aux possibilités de formation de nouveaux membres.

Jean-Pierre Cornand

Xavier Truchet

 

Il est suivi par Frédéric Buczko, vice-président, qui précise la mission des bénévoles qui, à l’occasion de nos participations assiste le Musée pour la gestion du public et de notre présence sur notre stand. Il informe que depuis l’an dernier, il prend en charge les bénévoles et l’organisation de tous les animateurs (accompagnateurs-guides et bénévoles) de l’AAMA lors des mobilisations. Il indique que 2019 fut une riche année avec huit rendez-vous dont le Salon du Bourget. Il ajoute qu’il y a eu 11 nouveaux membres dans ce groupe. Un record !

 

 

 

Le suivant est Philippe Vauvillier, trésorier adjoint, qui s’occupe de notre participation dans les meetings. Il fait le point sur celui de Melun en 2019 avec 17 animateurs AAMA. Nous y avions un stand en échange de la mise à disposition de guides afin d’effectuer des visites guidées du plateau statique. Sur place l’organisation n’était pas au niveau espéré pour notre visibilité. Nous devions répéter cette opération avec le meeting de Meaux, cette fois-ci en tant que partenaire, en juin 2020, mais il fut annulé comme tous les autres. Ce n’est que partie remise, la prochaine édition de 2022 nous attend.

 

 

Prenant le micro, notre vice-président Jean-François Louis expose les visites exclusives AAMA initiées en 2018. Cinq ont été programmées en 2019 : le Conservatoire du Patrimoine d’Aéroport De Paris ; l’Aéroport d’Orly ; Dassault Falcon Services au Bourget à deux reprises et le Conservatoire CANOPEE. En tout 236 adhérents ont profité de ces opportunités. Il termine en précisant qu’une visite a pu être faite quelques jours avant notre assemblée : le musée Delta.

Ces visites ont eu lieu en semaine pour des questions d’ouverture des établissements, ce qui pose un problème pour la participation des non retraités. Nous essaierons d’en proposer certaines le samedi, si possible. Il indique également que d’autres sites sont prévus.

 

 

Parmi eux le Musée Radar de Douvres-la-Délivrande, dont le président de l’association qui le gère, Philippe Renault était présent. Il a d’ailleurs annoncé que les membres de l’AAMA pouvaient visiter le musée à un tarif préférentiel. Il a été remercié pour ce geste.

 

 

 

 

 

Revenant sur l’estrade, Pierre Brémard, également rédacteur en chef de Pégase, parle de notre revue et informe qu’il y a plusieurs articles en réserve assurant l’avenir. Il précise que la revue (de 32 pages) est tirée à 550 exemplaires, toujours par l’imprimerie Blaizot à l’Isle-Adam.

 

 

 

Rejoint par Alain Rolland, ils indiquent que tous les numéros de Pégase sont disponibles sous format électronique auprès de la BNF/Galica. Ce travail de bénédictin a été exécuté par l’association du Musée Air France, dont le vice-président Bernard Pourchet, membre du Conseil d’administration de l’AAMA, explique la finalité. Un lien d’accès direct sera proposé très bientôt sur le site de l’AAMA.

 

 

Une nouvelle fois, Frédéric Buczko s’adresse aux membres présents pour notre présence sur internet. Les réseaux sociaux : Facebook, en perte de vitesse ; Twitter avec une excellente visibilité ; Youtube surtout pour les émissions de radio avec IdFM98 et depuis 2019 Instagram. Pour ces deux derniers le développement est assuré par notre Ami Dénys Karakaya, qui a déjà mis des vidéos sur l’un et des publications pour l’autre.

Concernant Facebook, notre Ami Charles Vignalou a lors des Journées du Patrimoine 2020 a montré qu’avec des publications en direct la visibilité était au rendez-vous. Leur aide nous est très précieuse.

 

Il souligne que notre site a changé d’hébergeur la même année pour une meilleure sécurité et une base de données illimitée, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Notre vice-président termine avec la Missive de l’AAMA, réservée exclusivement à nos adhérents. Elle envoyée via notre site depuis avril 2020. C’est une mine d’informations sur la vie de notre association et du Musée de l’Air.

 

Catherine Loubet, qui réalise des émissions de radio sur IdFM98 avec souvent des membres de l’AAMA, n’ayant pu venir, c’est Alain Rolland qui présente les quatre émissions à caractère aéronautique enregistrées l’an dernier. Une avec lui-même pour les 50 ans du premier vol Concorde, deux avec Philippe Jung, également président de la commission histoire de l’Association Aéronautique Astronautique de France (3AF) sur les planeurs puis sur Roland Garros et une avec Jean-Emmanuel Terrier, historien au Musée, sur l’histoire du Musée. Elle a également enregistré une émission lors de la visite de la presse avant l’ouverture de la Grande Galerie en décembre 2019. Les membres de l’AAMA qui auraient des sujets susceptibles de rentrer dans le cadre de l’émission peuvent nous contacter.

 

Dernier intervenant, Jean-Pierre Lopez, ancien vice-président, qui s’occupe de notre collaboration avec les autres associations d’amis de musées (Terre, Air, Mer, Santé) appartenant au ministère des Armées. Un travail commun, dans une association nommée TAMS, donna naissance au livre La Grande Guerre. Matrice du XXe siècle. Plusieurs intervenants de l’AAMA, Jean-Pierre Lopez ; Alain Rolland ; Jacques Calcine ; Sylvain Champonnois et Jacques Primault avec le concours de Gilles Aubagnac du Musée de l’Air, ont participé à la rédaction de ce livre paru en mars 2019.

Constatant la fin des travaux, l’association TAMS a été dissoute le 4 décembre 2019.

 

Le général Burkhard

 

 

Il signale que le 19 septembre 2020, le directeur du Centre de doctrine et d’enseignement du commandement a invité aux Invalides les auteurs de livres militaires au 3e Salon parisien du livre d’histoire militaire pour dédicacer leurs ouvrages. En présence de nombreux officiers généraux de l’armée de Terre, Le Chef d’état-major de l’armée de Terre, le général Burkhard nous a félicités pour la réalisation de l’ouvrage.

 

Plus d’informations sur ce livre ont été décrites au Conseil d’administration d’avril 2019.

 

 

 

 

Au final la parole est passée à nos membres.

Une question relative à l’établissement de l’annuaire des membres de l’association est posée.

Notre président confirme que le sujet est toujours à l’étude par le Bureau. Mais se pose des problèmes de confidentialité importants et sur lesquels nos membres n’ont pas du tout la même sensibilité. Néanmoins l’étude des différentes approches possibles se poursuit.

Une autre demandant si, comme l’armée de l’Air qui est devenue l’armée de l’Air et de l’Espace et que déjà le Musée se nomme Musée de l’Air et de l’Espace, nous pourrions ajouter le mot Espace à notre nom. Alain Rolland indique qu’il faudrait alors changer les statuts, qui enclencheraient une cascade de modifications.

 

Cette assemblée se clôtura après le vote sur le quitus moral, qui fut adopté à l’unanimité.

Mais cette fois-ci, hélas, pas de rassemblement pour le verre de l’amitié et le repas. Mesures sanitaires obligent.

 

Le Bureau s’est tout de même réuni pour préparer une future réunion avec le Musée de l’Air.

 

 

 

 

Ne pas oublier que notre prochaine assemblée générale devrait se tenir en mars 2021, soit dans seulement six mois ! Enfin, espérons !

Frédéric Buczko, Charles Lokbani (AAMA)

Remerciement pour les photos à Christian Leblanc, Jean-Pierre Lopez et Charles Vignalou (AAMA)

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.