• L’AAMA est partenaire du Meaux Airshow 2020

Carrefour de l’Air 2019 et meeting du Centenaire

 

Le Carrefour de l’Air, neuvième du nom, se devait être marquant, pour célébrer les 100 ans du Musée de l’Air.

Déjà en 2018, la huitième édition, était consacrée aux 120 ans de l’Aéro-Club de France avec un meeting. Donc pour ce centenaire, le Musée a demandé à l’Aéro-Club de France d’organiser ce meeting d’anniversaire. Ça, ils savent le faire avec des équipes rodées.

 

Dès le début d’année notre Bureau, puis un peu plus tard nos membres par notre lettre d’information privative, savait que la Patrouille de France serait présente, avec une présentation digne de son nom, interrompant même le trafic sur Roissy. Ensuite, l’AAMA a répondu favorablement pour participer aux frais associés au meeting du Carrefour de l’Air, en parfait accord avec nos statuts.

 

Le Musée nous a également demandé un support en bénévoles pour l’accueil des visiteurs lors du meeting. Ça, nous savons le faire avec nos animateurs. Après de nombreux échanges avec le Musée et quelques réunions et grâce à la réactivité des équipes du Musée, nous nous sommes organisés pour assurer notre tâche.

 

 

 

L’artiste Christian Guémy, la directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine et le maire du Bourget Yannick Hoppe

A travers la ville du Bourget

 

Il n’y avait pas que le meeting pour ce Carrefour de l’Air. Quelques jours avant était inaugurée l’exposition La légende des cieux de l’artiste Christian Guémy alias C215. Dans les rues du Bourget et au Musée de l’Air une trentaine d’œuvres exposées aux yeux de tous.

 

 

 

Notre Ami Jacques Julien, dont l’épouse est une admiratrice de l’artiste, nous relate cette journée.

Depuis le 25 septembre, en coopération avec la ville du Bourget, le Musée nous offre une nouvelle exposition temporaire.

L’artiste urbain C215 a installé ses pochoirs sur les murs de la ville et nous propose un parcours illustrant la conquête de l’Air et de l’Espace.

C’est donc un parcours ludique qui débute à la gare RER du Bourget. Nous y sommes accueillis par les portraits de Maryse Bastié (la crèche portant son nom est à quelques mètres) et d’Amy Johnson (ndlr : une exposition avait eu lieu sur cette célèbre pilote en 2014 au Musée de l’Air. Voir)

Rejoignant la rue principale, on passe devant le centre culturel et son cinéma. C’est bien logiquement Georges Méliès qui nous regarde. La RN 2 nous conduit vers le Musée et nous permet de découvrir d’autres visages qui ont marqué l’histoire de la conquête de l’air et donc de notre siècle.

A nous donc de parcourir les rue de la ville à la découverte de ces visages de pionniers et pionnières, car les femmes ne sont pas en reste.

D’autres pochoirs nous attendent dans le Musée ainsi qu’une exposition située sous la mezzanine de l’Entre-deux guerres. Des vidéos présentent le travail de l’artiste et les diverses vitrines nous montrent d’autres œuvres de C215 qui ne se contente pas de pochoirs sur les murs et les boîtes aux lettres de nos villes.

L’artiste a fort bien saisi l’histoire de l’aéronautique et l’illustre avec beaucoup de brio. L’exposition au Musée est prévue jusqu’au 25 mars prochain, les pochoirs dans la ville dureront le temps de cet art éphémère qu’est l’art urbain.

Marie-France Julien avec l’artiste, la directrice et Jacques

 

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

 

 

Revenons au Carrefour de l’Air. Le samedi, opération très classique pour notre équipe. Rassemblement du matériel dans notre réserve et mise en place sur notre stand. Cette journée fut calme, les visiteurs devant certainement attendre le lendemain pour le meeting.

 

 

Nos Amis ont eu tout le loisir de découvrir les œuvres de C215, éparpillées dans le Musée, mais également l’exposition Meaning Patrouille de France. Réalisée par deux Français, Hervé Saint-Hélier et Yorick de Guichen, qui ont suivi la Patrouille de France lors de leur périple aux Etats-Unis en 2017, en privilégiant le ressenti du peuple américain. En complément le court-métrage tiré de ce voyage était projeté dans l’auditorium Roland Garros, avec les commentaires de Yorick de Guichen et de Ryan Bodenheimer (U.S. Thunderbirds) (ndlr : ce film recevra le 1er prix de la soirée du court-métrage de l’Aéro-Club de France le 12 octobre).

 

.

Ryan Bodenheimer et Yorick de Guichen

.

 

 

Dans le hall Concorde, moins d’exposants qu’à l’accoutumé, mais une surprise de taille : la réplique de l’avion à réaction, premier du genre, le Coanda de 1910, construite de 2010 à 2013 par l’Association Roumaine pour la Propagande et l’Histoire de l’Aéronautique ARPIA.

 

 

 

 

 

Dans l’après-midi, des bruits inhabituels sur l’aéroport du Bourget se faisaient entendre, c’était le son caractéristique d’hélices. Certains avions du meeting du Centenaire arrivaient sous un ciel clément. On pouvait apprécier un Douglas Skyraider, le Curtiss H75, un Dassault Flamant, un Curtiss P40, un Yak 3, un North American T-6, plus moderne un Diamond DA42, et le magnifique Chance-Vought Corsair.

 

 

La directrice et notre président entourés de Yu Zhang, Alice Charbonnier et Jean-François Louis

Catherine Maunoury et Anne-Catherine Robert-Hauglustaine

Après la fermeture du Musée, tous les participants étaient conviés au cocktail de l’amitié pour écouter les discours d’Anne-Catherine Robert-Hauglustaine et de Catherine Maunoury. Nous avons été extrêmement touchés lorsque pendant son allocution la directrice nous a remerciés en mentionnant l’AAMA ; sans qui rien n’aurait pu se faire.

En retour, nous remercions la direction du Musée d’avoir octroyé la gratuité de l’accès au meeting à tous les membres de l’AAMA.

 

Les exposants

Nos Amis Pierre Gain, Charles Lokbani, Dénys Karakaya, Alain Rolland et Pierre Leydier

Le cocktail

 

Nos membres et Jean-Emmanuel Terrier

 

 

Le jour fatidique arrive, nos membres sont sur place de bonne heure pour écouter les dernières consignes et informations de la part d’Emmanuel Terrier, avec qui nous avons déjà maintes fois travaillé. Il sera d’une grande efficacité pendant cette journée.

 

 

Pierre

Eric

François

Frédéric

Frédéric et Jean-Louis

La crainte que les spectateurs ne viennent pas à cause des problèmes de stationnement et de la météo annoncée, pluvieuse et venteuse, s’est vite envolée.

Dans un flux continu les gens accueillis par nos bénévoles, revêtus de nos gilets rouges AAMA, on pu déambuler sur le tarmac à la découverte des avions du Musée et de ceux qui s’envoleront quelques heures plus tard. Nos Amis étaient à l’entrée dite Marquise pour l’orientation des visiteurs et dans la file d’attente aux caisses pour les faire patienter. Nous avons même pu nous adapter aux demandes du Musée pour tenir d’autres postes. Nos animateurs ont été très efficaces et toujours prêts aux sollicitations diverses.

Sous un ciel bien automnal, le planning des vols, légèrement modifié, a pu se tenir. Sous les commentaires, toujours empreints d’un certain romantisme, de Bernard Chabbert, une vingtaine d’appareils se sont succédés avec en point d’orgue : la Patrouille de France.

Plus tard, les pilotes en combinaisons bleues se retrouveront dans le hall de la Cocarde pour une séance de dédicaces, terminée sous les applaudissements.

 

Présentation de l’AAMA au général Lavigne par Anne-Catherine Robert-Hauglustaine

 

Notre stand a eu un beau succès avec quelques adhésions. La directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, a eu la délicate attention de nous présenter au chef d’Etat-major de l’armée de l’Air le général Philippe Lavigne, vantant nos actions, en particulier notre financement pour la nacelle du dirigeable La France. Une discussion avec nos vice-présidents Jean-François Louis et Frédéric Buczko, s’est engagée très simplement durant plusieurs minutes, dans laquelle ils lui ont indiqué qu’un de ses prédécesseurs, le général François Maurin avait été président de notre association, sans oublier de mentionner celui qui lui a succédé, le général Pascal De Chassey. Rejoindra-t-il un jour nos rangs ? On peut l’espérer.

 

 

Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, le général Abrial (président CA Musée), le général Lavigne, le sénateur V. Capo-Canellas, le maire Y. Hoppe et J-F Louis

Le général en discussion avec nos vice-présidents

Philippe, Alain, Pierre, Frédéric, Jean-François, Eric, Jean-Louis et François-Xavier

 

 

Nous sommes ravis qu’Alain Rolland ait été invité, en tant que président de notre association, au repas des convives du Musée de l’Air et de l’Aéro-Club de France dans la tente implantée face au taxiway, non seulement pour l’aide financière et de bénévoles apportés, mais aussi pour les bonnes relations que l’AAMA entretient avec le Musée de l’Air.  Nos animateurs étaient conviés à le rejoindre en fin d’après-midi.

Nous remercions le Musée pour cette attention.

 

François-Xavier Andreys est un ami de Jack Krine

Notre stand le dimanche

 

Malgré tous les aléas, les spectateurs étaient là, même s’ils étaient moins nombreux que nous pouvions l’espérer, pour fêter le centenaire du Musée. Nous félicitons nos 16 animateurs qui ont donné de leur temps pour que l’AAMA tienne son rôle.

 

 

 

Frédéric Buczko (AAMA)

Remerciement à Marie-France Julien et à nos membres, Jacques Julien, François-Xavier Andreys, Sylvain Callais, Jean-François Louis pour leurs contributions.

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider
Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.