• L’AAMA est partenaire du Meaux Airshow 2020

Visite AAMA au conservatoire d’aéronefs CANOPEE

 

Nos Amis

 

Nouvelle visite réservée aux membres de l’AAMA le vendredi 15 novembre 2019 : le Conservatoire d’Aéronefs Non Opérationnels Préservés Et Exposés (CANOPEE), sur la base aérienne 279 située à Châteaudun (Eure et Loir). Hélas le soleil n’était pas au rendez-vous, la pluie n’ayant pas cessé de la journée…

 

 

Nous étions presque une trentaine à nous être déplacés, au moyen du covoiturage. Etaient présents notre président Alain Rolland, ainsi que plusieurs membres du Bureau de l’AAMA : Pierre Gain, Charles Lokbani, Philippe Vauvillier, ainsi que Jean-François Louis qu’il convient de remercier pour l’organisation de cette visite.

L’entrée du château

Quelques membres AAMA

 

 

Plusieurs d’entre-nous ont eu le plaisir de visiter le matin le superbe château de Châteaudun, époque fin Moyen Age début Renaissance, suivi d’un déjeuner convivial dans un petit restaurant proche de notre destination.

 

 

 

 

 

 

Puis vint le temps de la visite. Pour pénétrer dans l’enceinte de la base, il nous a fallu montrer patte blanche !

 

Jean-Michel Wuillemain

Dès notre accès, nous avons été pris en charge par Monsieur Jean-Michel Wuillemain, major à la retraite, fondateur et secrétaire général de CANOPEE. La collection de ces avions réformés de l’armée de l’Air (et propriété de celle-ci) est exposée dans un très vaste hangar à l’extrémité de la base. Les appareils s’y trouvant sont ainsi protégés des intempéries… ou presque, les fuites d’eau émanant de la toiture étant nombreuses.

 

 

Une quarantaine d’avions sont ainsi présentés. Il convient de préciser aéronefs car figurent également quelques hélicoptères. M. Wuillemain ne nous cachait pas avoir été assez fier de sa trouvaille concernant le nom de ce musée : CANOPEE (Conservatoire d’Aéronefs Non Opérationnels Préservés Et Exposés).

Sur cette base de Châteaudun, il est procédé au ferraillage des avions de l’armée de l’Air. A partir de juillet 2004, notre guide et plusieurs autres passionnés ont œuvré pour sauver de la casse nombre de ces appareils, essayant d’obtenir au minimum un exemplaire du plus grand nombre de types. L’armée de l’Air n’y était alors pas trop favorable, mais a fini par céder devant la pugnacité de M. Wuillemain et de ses amis. CANOPEE a ainsi été créé, et d’année en année s’est enrichi de nouveaux avions, dont certains ont une histoire. Beaucoup de ces appareils arrivent en piteux état, et les bénévoles de l’association doivent ensuite effectuer de longues et complexes restaurations. Il en est ainsi par exemple d’un Alpha Jet, quasiment arrivé en pièces détachées…

Nous allons ensuite passer en revue pratiquement tous les appareils, devant lesquels ont eu lieu des débats parfois passionnés entre nos membres et notre guide, sur des points particulièrement techniques.

L’exposition débute par quelques vétérans de notre armée de l’Air : Ouragan, Mystère IV A, T-33, F-84. Puis, nous est offerte une superbe brochette de Mirage ! Plusieurs Mirage III C, deux III B, un III E, ainsi qu’un rare Mirage V F. Entre ces avions de légende, trônent deux Mirage F1 fort bien restaurés.

 

Notre adhérent Jacques Beaudeau a été ému face au Mystère IV. C’est la première fois qu’il revenait sur la base de Châteaudun , depuis un atterrissage mouvementé qu’il a raconté.

J’étais élève pilote de chasse à Tours en fin de formation sur monoplace Mystère IV ; l’apothéose !

Le 11 mai 1962, parti en vol de patrouille, mission 2-4, leader de patrouille adjudant Guinault. Au retour, bel orage sur la base, piste mouillée et bien souvent en pareil cas un Mystère IV termine son atterrissage sur la barrière anglaise (en glaise !), les freins ne sont pas très efficaces sur cet avion ! Réserve carburant niveau bas, lampe 10 minutes de vol allumée, direction Châteaudun. Ouf sauvés !

 

Pilatus B-4

Fouga n°538

 

Face à eux, nous découvrons le dernier Fouga Magister à avoir volé pour l’armée de l’Air, et près de lui un planeur Pilatus B4. Les membres de CANOPEE ont dû particulièrement insister pour ce que cet appareil leur soit donné, l’armée de l’Air n’estimant pas nécessaire d’exposer un planeur.

 

A côté du Fouga trône un Vautour II N, qui va faire, une nouvelle fois, la joie de notre Ami Jacques Beaudeaux ! Face au Vautour, sont exposés tête-bêche deux Jaguar en livrée désert, ayant participé à la Guerre du Golfe. L’un des deux a été touché par la DCA irakienne lors des premières attaques sur le Koweït, et l’on peut encore voir le réacteur droit très endommagé.

 

Voici ensuite un magnifique et plus récent Mirage 2000. Puis un très beau Tucano pour la formation des pilotes. Présentation d’un des rares hélicoptères de CANOPEE, une vénérable Alouette III.

Mirage 2000

Tucano

Alouette III et Fennec

Twin Otter

Le Broussard devant le Nord 262

 

Nous allons ensuite nous arrêter devant un avion certes moins spectaculaire mais tout aussi légendaire, un bon vieux Max Holste Broussard, qui côtoie un Super Broussard, qui deviendra Nord 262 après le rachat de Max Holste par Nord-Aviation. Présentation d’un Twin Otter, sous les couleurs des Multinational Force Observers.

 

 

Un Ami dans le Mystère XX

Mystère XX

 

Nous allons marquer un arrêt assez long devant un Mystère XX. Mais il ne s’agit pas d’un Mystère XX ordinaire. L’intérieur de celui-ci a été équipé d’un simulateur pour la formation et l’entrainement des pilotes de Mirage IV. En fin de visite nous allons avoir l’occasion, trois par trois, de pénétrer à l’intérieur du Mystère. Cabine sombre et particulièrement exigüe.

 

A bord du Jaguar

Mirage IV A

 

Notre exploration de CANOPEE s’achèvera près d’un Mirage IV A (et même sous celui-ci), où nous observerons les points d’ancrage de l’arme nucléaire dont était doté ce type d’appareil, pendant que plusieurs de nos Amis prendront place dans l’étroit cockpit du Jaguar E biplace voisin. Lui-même accolé à un Morane Saulnier Paris.

 

 

Cette magnifique visite s’achèvera aux alentours de 17h30, et nous féliciterons chaleureusement Jean-Michel Wuillemain pour sa présentation, et pour tout le travail accompli avec son équipe pour CANOPEE.

Eric Le Faucheur (AAMA)

Merci à Pierre Brémard, Sylvain Callais et Jean-François Louis pour les photos.

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider
Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.