• L'AAMA est partenaire du Meaux Airshow 2022

Assemblée générale de l’AAMA 2021

Notre assemblée générale ordinaire, s’est tenue à une date extra ordinaire.

Comme en 2020, pour cause de pandémie, le Bureau de l’AAMA, en mars, avait été contraint de la reporter à octobre.

Ce temps supplémentaire est trompeur. Les autres dossiers se sont accumulés et ont failli nous retarder dans la finition de notre présentation. Heureusement tout était prêt le jour J.

 

Les portes nous étaient ouvertes dès 9h30, avec l’accord du Musée de l’Air, permettant au Bureau d’accueillir nos membres et de faire signer la feuille de présence, indispensable. Nous avons dénombré 60 adhérents, qui sont venus à ce grand rendez-vous, ce qui est appréciable malgré les contraintes sanitaires.

 

 

Notre vice-président Frédéric Buczko assura avec dynamisme, l’arrivée des participants dans la salle Roland Garros et le fil rouge tout au long de l’assemblée.

A l’heure prévue, il laisse notre président Alain Rolland lancer officiellement l’assemblée et remercier les membres présents et rappelle que cette assemblée générale porte sur l’année 2020.

 

Enfin, il indique les disparitions survenues en 2020 de deux de nos membres : Jean-Paul Reynaud en avril et le général Henri de Cointet de Fillain en octobre. C’est par des applaudissements que nos adhérents leur rendent un hommage bien mérité. 

 

Nous avons eu l’honneur et la chance que la directrice du Musée de l’Air, Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, soit présente à notre assemblée malgré un emploi du temps très chargé, même un samedi. Après l’avoir remerciée, notre président Alain Rolland lui laisse la parole.

La directrice du Musée

 

Elle confirme les difficultés auxquelles le Musée a été confronté durant les différentes périodes de confinement de ces deux dernières années, avec ses conséquences économiques.

En revanche, l’absence de visiteurs a été mise à profit pour lancer des travaux d’entretien
et de modifications qui auraient été pénalisants ou impossibles en période d’ouverture normale.

La directrice poursuit sur les nombreux travaux, qui ont pu se poursuivre toute l’année, profitant même de l’annulation du Salon du Bourget.

 

 

Le Vautour

 

Le plus important des chantiers, celui des anciens halls A & B est bien avancé. Le nettoyage des poussières amiantée a été plus rapide que prévu. Il a ainsi été possible de déplacer plusieurs avions importants vers le nouveau hangar HT3000 à Dugny, dont l’historique Oiseau Canari et le SNCASO 4050B Vautour.

Cet appareil fut restauré grâce au mécénat d’un généreux donateur, Henri Coisne et c’est l’AAMA qui avait géré ce don. Ils étaient visibles lors des Journées du Patrimoine de septembre.

Par la suite, les anciens bâtiments laisseront la place à un grand hall qui incorporera des expositions permanentes sur l’aviation légère et commerciale intégrant la visite de l’A380.

Concernant la tour de contrôle, ce projet est piloté en concertation avec la DGAC. Les trames des scénographies sont rédigées, la liste des matériels présentés est validée, cependant la mise en service se fera lors du Salon du Bourget 2025, afin de profiter d’une plus grande médiatisation.

Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, indique également que la médiathèque/ludothèque devrait ouvrir ses portes au milieu de l’année prochaine.

Sur ces sujets, elle termine en indiquant que la future Réserve Grand Format à Dugny sera érigée pour 2023, en insistant sur le fait que le Musée prend en compte la préservation des appareils des réserves et que les budgets nécessaires avaient été recherchés depuis plus de dix ans.

La directrice confirme le renforcement des équipes de la Conservation et du Marketing en prévision de l’augmentation des objets présentés et des offres d’activités qui seront proposées.

Elle clôture en indiquant le prochain transfert depuis Dugny du Boeing 727 FedEx et de la Caravelle aux couleurs d’Air Provence ainsi que les arrivées prochaines d’un Lynx de la Marine nationale et d’un Epsilon de l’armée de l’Air.

Répondant à la question de notre président sur des projets auxquels nous pourrions apporter notre soutien, Anne-Catherine Robert-Hauglustaine nous indique quelques pistes très intéressantes en particulier autour de la future exposition permanente sur l’aviation commerciale.

La directrice poursuit, avec précision et une grande franchise, à répondre aux interrogations de nos membres, avant de quitter la salle sous les applaudissements.

 

L’assemblée continue. En respectant les us et coutumes, notre secrétaire général Charles Lokbani lance le renouvellement du tiers des membres du Conseil d’administration de notre association.

Six administrateurs arrivent en fin de mandat, qui tous se représentent : Dominique Abadie ; Michel Bertin ; Dominique Lintanf (absent) ; Jean-Pierre Lopez (absent) ; André Marchi et Jean-Louis Wilmes.

Dominique Abadie

Michel Bertin

André Marchi

Jean-Louis Wilmes

Trois nouveaux candidats postulent pour rejoindre le Conseil : Jean-Pierre Cornand (absent) et Charles Vignalou, qui avaient été cooptés au Conseil d’administration de novembre 2020, ainsi que Jean Feuillette, qui a présidé la Commission Histoire – Arts et Lettres (de 2012 à 2018) et également le jury des prix littéraires (de 2011 à 2020) de l’Aéro-Club de France.

Charles Vignalou

Jean Feuillette

Après dépouillement l’ensemble des candidats a été confirmé comme membres du Conseil d’administration de l’AAMA.

 

Pierre Gain, trésorier et secrétaire administratif, présente la situation sur nos adhérents.

Au 31 décembre 2020, nous comptions 444 membres. Malgré 41 nouvelles inscriptions cette année là, nous accusons une diminution d’une vingtaine de membres.

Cette baisse qui persiste depuis le début des années 2000, reste préoccupante et la situation sanitaire n’est pas encore favorable à court terme. Enfin nous comptons de nombreux adhérents de plus de 80 ans…

Restant sur la scène, Pierre Gain en tant que trésorier, présente les tableaux financiers détaillant les comptes de l’association. Ces comptes sont à l’équilibre étant entendu que le déficit affiché résulte des actions de mécénat envers le Musée de l’Air, qui représentent le premier poste de dépense. Nous couvrons les frais de fonctionnement sur les seuls cotisations et abonnements.

Place ensuite au rapport d’activités de l’AAMA. Le premier à prendre le micro est le vice-président Frédéric Buczko, qui rappelle les effectifs d’animateurs de l’AAMA disponibles pour les diverses manifestations. Soit 23 accompagnateurs et 22 bénévoles.


En 2020, pour cause de pandémie, une seule participation : les Journées du Patrimoine en septembre.

 

Philippe Vauvillier, trésorier adjoint, présente un sujet apparu il y a un an et qui a abouti à notre billetterie.

Suite aux évolutions imposées par la réglementation, le Musée de l’Air ne pouvait plus profiter de nos accompagnateurs pour effectuer des visites guidées.

 

Le Bureau de l’AAMA a réagi pour que perdure cette importante activité, créée il y a presque 40 ans. Afin de pouvoir proposer cette prestation, il était nécessaire de mettre en place un système de réservation et paiement sur internet géré par notre association. Après examen de différentes solutions disponibles, le choix s’est porté sur Billetweb qui correspond à nos besoins et présente les garanties suffisantes de sécurité.

Notre président a souligné le travail remarquable effectué par Philippe Vauvillier pour arriver à ce résultat.

 

Billetterie

 

C’est au tour de notre vice-président Jean-François Louis, qui aborde l’activité de nos visites exclusives, réservées à nos membres. Il rappelle l’impact du Covid sur ces visites en 2020, soit une seule à Athis-Mons pour le musée Delta.

Heureusement, l’année 2021 en cours a permis de redémarrer avec deux visites, la base de Saint-Dizier et le musée Safran. Plusieurs sont en perspectives pour la fin d’année et 2022.

En l’absence de Pierre Brémard, rédacteur en chef, un point sur les quatre parutions 2020 de notre revue Pégase a été présenté par Jacques Julien rédacteur adjoint. Il rappelle que le comité de rédaction est composé en plus de huit autres membres : Dominique Abadie ; Michel Bertin ; Jacques Calcine ; Pierre Gain ; Michel Liebert ; Jean-François Louis ; Alain Rolland et Jean-Louis Wilmes. Pour la conservation du Musée de l’Air : Marie-Laure Griffaton.

Il précise aussi qu’il a fallu gérer un double changement d’infographiste chez l’imprimeur.
Il termine en soulignant une nouvelle rubrique : Ils étaient aussi pilotes, par Jean-Louis Wilmes.

A nouveau au micro, Frédéric Buczko aborde notre communication sur internet.

Tout d’abord sur nos réseaux sociaux.

Facebook, ouvert en 2013, avec au 31 décembre 2020 1226 abonnés (+5%). A noter un beau succès aux Journées du Patrimoine 2020, grâce aux directs effectués par Charles Vignalou, qui a rejoint l’équipe.

Twitter, ouvert en 2015, avec au 31 décembre 2020 1813 abonnés (+14%). Excellente visibilité mais peut-être amélioré. Notre vice-président recherche un ou deux membres qui pourraient prendre en charge ce moyen de communication.

YouTube, ouvert en 2016. Peu d’abonnés. Créé au début pour diffuser les émissions de radio AAMA sur IdFM98. Nous devrons développer ce réseau avec nos propres vidéos.

Instagram, ouvert en 2019, avec au 31 décembre 2020 174 abonnés (+48%). Apprécié par les jeunes, réseau à développer avec Dénys Karakaya.

Pour le site de l’AAMA, Frédéric Buczko précise que seulement 19 articles ont été mis en ligne, suite au peu d’événements programmés en 2020. Il remercie également les 18 membres qui ont participé à notre communication par différents moyens. Une évolution vers une nouvelle présentation est souhaitable, sans que toute l’histoire de notre association publiée depuis 2014 disparaisse.

Concernant la Missive de l’AAMA, lettre d’information créée en 2013, uniquement pour nos membres et envoyée à 383 adresses mails. Elle est le lien privilégié entre l’AAMA et nos adhérents, avec des informations exclusives et en avant-première sur le Musée de l’Air.  Depuis septembre 2020, elle est diffusée via le site AAMA.

Dernière intervenante, Catherine Loubet. Elle est animatrice d’une émission de radio à vocation aéronautique sur IdFM98. Les conditions sanitaires en 2020 n’ont permis l’enregistrement que d’une seule émission en 2020, La saga Dassault et les Mirage, avec notre président Alain Rolland.


Tous nos membres sont invités à participer à cette émission, sur les sujets aéronautiques qu’ils souhaitent aborder. Il suffit de nous contacter !

Avant de clore cette assemblée, la parole est donnée aux membres présents pour des questions éventuelles.

La première demandait qu’elle fût la raison de la grande maquette déposée sur l’estrade depuis le début ?

Jean-François Louis apporte toutes les explications de ce don, qui ont été développées lors du Bureau de septembre.

Marie-Françoise Scibilia

François-Xavier Andréys

Xavier Truchet

Eric Le Faucheur

L’assemblée étant terminée, nos Amis sont conviés à se rendre dans la salle Caquot pour profiter du verre de l’amitié, qui n’avait pas pu se faire en 2020. Tous nos membres présents ont apprécié ce moment de convivialité et de retrouvailles.

C’est avec le sourire qu’une trentaine d’adhérents ont rejoint le restaurant L’Hélice, pour le repas, qui termine cette belle journée.

Il faut avoir en tête que, normalement, la prochaine assemblée générale se tiendra dans seulement cinq mois !

Enfin, si rien ne vient perturber cette programmation.

AAMA

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.

  • Billetterie Parcours Passion avec l'AAMA