• L'AAMA est partenaire du Meaux Airshow 2022

Journées nationales de l’architecture au Musée de l’Air

La tour du Bourget. Dessin de Lucio Perinotto, acquis par notre Ami Eric Naud, et publié avec l’autorisation de l’auteur.

Pour la première fois dans son histoire, le Musée de l’Air et de l’Espace a participé aux Journées nationales de l’architecture, proposant pour le dimanche 18 octobre une programmation spéciale. En effet, le Musée se prête très largement à ce type d’événement du fait de son emplacement, dans l’ancienne aérogare style Art Déco aujourd’hui classée Monument Historique.

 

 

La majorité des activités proposées, pour les publics adultes et adolescents, se sont articulées autour de l’aérogare Labro. Une exposition temporaire a également été présentée : Histoire & Architecture, de l’aérodrome à la Grande Galerie. Celle-ci retrace toute l’histoire de l’aéroport du Bourget, depuis sa création le 10 octobre 1914 sous la forme d’un aérodrome militaire, à sa seconde double-vie d’aéroport d’affaires et Musée, en passant par sa glorieuse époque, où il était L’Aéroport de Paris et le hub de la jeune compagnie Air France. A travers différents cartels agrémentés d’images inédites des fonds du Musée de l’Air et d’Aéroports de Paris et aussi deux maquettes de l’aéroport à deux époques différentes, les visiteurs pouvaient ainsi contempler l’histoire de ce terrain d’aviation centenaire.

 

 

 

Toujours pour compléter leurs connaissances sur cet aéroport pas comme les autres, les visiteurs pouvaient voir ou revoir le documentaire Le Bourget, un siècle d’aviation, diffusé sur RMC Découverte et projeté ce jour-là dans l’auditorium Roland Garros. Enfin, si le documentaire n’était pas suffisant pour étancher la curiosité des visiteurs les plus fanas d’aviation, les visites guidées, Balade autour de l’aérogare, pouvaient leur permettre de poser toutes leurs questions aux guides du Musée.

 

Afin de faire le tour du sujet et de l’aérogare Labro, rien de tel que de découvrir pour la première fois la tour de contrôle de ce bâtiment. Ouverte pour la première fois au public depuis la mise en service de l’aéroport, celle-ci offre une vue imprenable sur le Musée et l’ensemble de la plateforme aéroportuaire d’affaires et de maintenance aéronautique du Bourget.

 

Deux des trois niveaux de cette tour sont ouverts à la visite. Au premier niveau, les visiteurs ont pu, en plus de la vue, voir sur un écran la carte d’approche aux instruments sur le terrain du Bourget. Au second niveau, le plus élevé, il est possible de voir sur le sol une vue satellite de tout l’aéroport du Bourget directement imprimée sur le sol… Certains visiteurs se sont même pris au jeu de chercher leur emplacement actuel sur cette carte géante !

 

 

Mais l’aéroport du Bourget, bien qu’ayant eu ses heures de gloire durant l’Entre-deux-guerres et l’Après-guerre, est en perpétuelle évolution. Et le Musée a décidé de donner de la voix aux nouvelles idées (même les plus farfelues) pour imaginer le futur aéroport du Bourget et le futur Musée de l’Air et de l’Espace.

 

A travers deux activités destinées aux enfants, la question de quel Musée pour 2050 a un début de réponse… Le premier atelier permettait aux enfants de modéliser les futurs aéronefs qui occuperont le tarmac du Musée dans les années à venir. Grâce à des tablettes, il leur était possible de laisser libre cours à leur imagination et surtout de faire ensuite imprimer en 3D leurs œuvres et les disposer sur une maquette du Musée.

 

Le dessin

L’impression en 3D

Le résultat

 

Du côté de l’atelier Kapla, les constructions en bois étaient plus axées autour du futur de l’aérogare Labro, bien que certains téméraires s’amusaient à reproduire des avions avec leurs morceaux de bois. A l’extérieur, l’œuvre entamée par les Street-Artistes lors de l’Urban Day du 27 septembre a pu enfin être terminée sans cette fâcheuse pluie.

 

Avec la diversité des activités et la volonté affichée du Musée d’en proposer toujours plus tournées vers la jeunesse, cette journée fut un succès. De nombreuses familles étaient présentes et la Grande Galerie fourmillait de visiteurs…

Dénys Karakaya (AAMA)

Remerciement à Eric Naud pour les photos et le dessin.

Remerciement à Lucio Perinotto pour l’autorisation de reproduction de son dessin.

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

Vue de la tour, vers la ville

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.

  • Billetterie Parcours Passion avec l'AAMA